Skip to main content

Geneva pride (GE)

« Rien n’est laissé au hasard : c’est la clé pour réagir rapidement en cas de situation chaotique. Nous avons des procédures en cas d’orage, en cas d’attentat, en cas de viol, et ce ne sont que quelques exemples. »

Découvrez notre entretien exclusif avec Daphné Villet, Co-Présidente & Responsable Sécurité de Geneva Pride. On y lit comment sécurité et inclusion se rejoignent pour créer un environnement où chacun peut vivre librement. En assurant la sécurité d'un tel événement, nous sommes fiers de pouvoir contribuer à la lutte contre toute discrimination.

A l’occasion de la semaine des Fiertés qui a lieu à Genève du 6 au 10 juin 2023, nous avons eu le plaisir de rencontrer Daphné Villet, Co-Présidente & Responsable Sécurité de Geneva Pride. Cet entretien était important pour nous à double titre :

1. C’est avec fierté que Protectas assure la sécurité de l’événement

2. Notre entreprise est engagée dans la lutte contre les discriminations de toute espèce

Et notre interlocutrice, Daphné Villet, incarne totalement cette double préoccupation.

Née en 1976 avec la double nationalité franco-suisse, elle décide de débuter sa transition de genre à l’été 2018.

Professionnellement, Daphné est spécialiste de la sécurité événementielle avec, à son actif, plus de 30 ans d’événementiel et 12 ans de sécurité privée. La sécurisation du Stade de Genève, des concerts à l’Arena, de Lake Parade ou des fêtes de Genève n’a quasiment plus de secret pour elle.

Très investie dans la communauté Queer de Genève, c’est naturellement qu’elle concilie ces deux domaines et devient responsable du pôle sécurité de la Geneva Pride 2020 puis Coprésidente et responsable sécurité de la Geneva Pride 2021.

Cette année encore, c’est elle qui gère la sécurité de la Geneva Pride 2023.

Bonjour Daphné, pouvez-vous nous expliquer comment cela se passe pour mettre en place un dispositif de sécurité aussi important ?

Tout d’abord, il est essentiel de comprendre que nous ne nous appuyons pas seulement sur une entreprise de sécurité professionnelle, mais aussi sur la communauté. Nous rassemblons différentes entités au sein de l’événement afin de créer un réseau de sécurité solide. Grâce à mon réseau qui s’est développé au fil des années, je peux sélectionner les meilleurs intervenants.

Ensuite, nous élaborons un concept détaillé, qui peut faire jusqu’à 150 pages ! Il s’agit d’une réflexion approfondie prenant en compte de nombreux paramètres, dont l’actualité. Par exemple cette année, l’observation de ce qui se passe dans monde, que ce soit en Floride, en Russie et également à côté de chez nous en Suisse à Genève, nous a fait renforcer le niveau de sécurité par rapport à 2021. Nous sommes témoins d’une polarisation de la société avec une montée des extrémismes de chaque côté. D’un côté, nous avons ce qu’on appelle des groupes qui souhaitent tout bonnement nous voir disparaître, et de l’autre, nous avons la communauté, qui se bat pour l’égalité et revendique haut et fort le droit de vivre, simplement.

Une fois que le concept est établi, comment se déroule la mise en œuvre concrète sur le terrain ?

Nous avons mis en place un PCO (poste de commandement organisation) avec des opératrices spécialisées, qui constituent un nœud important du dispositif. Ces personnes-clés sont à la fois agentes de sécurité et responsables médicales, capables dans les 2 cas de communiquer dans un langage adapté si nécessaire.

Nous faisons également appel à Protectas pour leurs agents de sécurité. Ils travaillent en binôme, équipés de radio, et petit détail qui a son importance, ne portent pas l’uniforme classique. Nous avons créé spécialement pour l’occasion un T-shirt vert avec la mention Sécurité. L’idée est de casser les codes habituels du secteur et d’intégrer les agents de sécurité comme des partenaires internes à l’événement. Je pense que cela a également un impact positif sur le public, en les rapprochant de nous et en les rendant plus accessibles.

En plus de cette équipe de sécurité officielle, existe-t-il une entité interne spécifique à l’événement ?

Oui, nous avons nos Pride Angels, identifiables à leur chasuble rose. Ce sont des bénévoles que nous formons spécifiquement pour l’occasion. Nous leur apprenons la communication radio, les dispositifs du Village et de la Marche, la position de chacun, et les procédures en cas d’incidents. Nos binômes sont mixtes, et attention : la mixité pour nous ne s’entend pas seulement en termes de genre, mais en termes de caractère. Pour bien fonctionner, il faut que chaque binôme soit équilibré.

Nos Pride Angels sont les premiers interlocuteurs du public. Ils sont là pour renseigner et également pour nous remonter les informations du terrain. Ce sont les yeux et les oreilles de l’événement.

Ils constituent le premier échelon en cas de tension, en prévenant le PCO qui envoie des agents à proximité, et en essayant dans un premier temps de désamorcer eux-mêmes la situation. Si cela ne fonctionne pas, les agents de sécurité prennent alors le relais. En cas de victime, nos Pride Angels fournissent un soutien psychologique et restent avec la personne jusqu’à l’arrivée de l’assistance médicale.

Ils sont également munis de radio.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les moyens de communication déployés pendant l’événement ?

Au total, nous disposons d’environ 100 radios en simultané.

Ce moyen de communication comporte différents canaux dédiés à la sécurité, au médical et à l’organisation. Nous avons également prévu un canal réservé à la gestion de crise si nécessaire.

Avant chaque prise de service, se tient un briefing réunissant toutes les parties prenantes.

Rien n’est laissé au hasard : c’est la clé pour réagir rapidement en cas de situation chaotique. Nous avons des procédures en cas d’orage, en cas d’attentat, en cas de viol, et ce ne sont que quelques exemples.

Quelques chiffres-clés

  • 30’000 personnes en 2021 sur la marche
  • 40’000 attendues en 2023, dont 20’000 sur le Village
  • 7 jours d’activité
  • 17 agents pour le Village
  • 36 agents pour la Marche
  • 90 radios
  • 50 Pride Angels


Merci à Daphné pour ces réponses éclairantes. La sécurité lors des marches des fiertés est un enjeu crucial pour assurer un événement inclusif et positif qui contribue à l'épanouissement de la communauté LGBTQ+. En travaillant ensemble, nous pouvons continuer à faire de ces événements des espaces de fierté, de solidarité et de progrès.

Célébrons ensemble la diversité à Geneva Pride ! Soyons fiers de qui nous sommes et soutenons la communauté LGBTQ+.

Formulaire de contact

Type
Avez-vous déjà une alarme installée chez vous ?
Déjà client ?
Salutation
Inscrivez-vous à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, vous acceptez le traitement de vos données personnelles. Cliquez ici pour en savoir plus sur le traitement de vos données personnelles.

Ce formulaire ne prend pas de message relatif au recrutement. Veuillez vous connecter sur notre page dédiée : Nos offres d'emploi (protectas.com)

Toute demande soumise ici ne sera pas traitée. Dès lors, les candidats doivent respecter la procédure standard.

Vous êtes déjà client.e? Veuillez adresser votre demande par email à: sales.support.ge@protectas.com (Canton de GE); lausanne@protectas.com (reste de la Romandie).

Une erreur s'est produite lors de l'obtention de l'image captcha